Cours-de-l’or-le-métal-jaune-résistant-au-variant-delta

Cours de l’or : le métal jaune résistant au variant delta

Dans cette lettre mensuelle, vous trouverez un point sur la performance de l’or ainsi que plusieurs actualités et analyses sur des sujets qui influencent directement ou indirectement le cours du métal jaune.

Ce qu’il faut retenir du mois de juillet

  • Fort rebond en juillet : +3.46% ; -0.19% sur 2021
  • L’or résistant au variant delta ?
  • Inflation : persistante ou temporaire ?
  • Tour de vis règlementaire en Chine
  • Le chiffre du mois : +69%

 

Un rebond qui ramène le cours à l’équilibre en 2021

Le 30 juillet, à Londres, l’once d’or cotait 1825.75 dollars, en progression de 3.55% sur le mois. En euros, avec un cours de 1536.92 euros, le métal jaune s’apprécie de 3.46% en juillet. Cette hausse significative compense en grande partie la forte correction de juin (-4.89% en euros) et depuis le début de l’année, la performance en euros du cours de l’or s’établit à -0.19%, soit un niveau proche de l’équilibre.

performance cours de l'once or en euros et dollars

Or vs actions juillet 2021

 

Sur le mois de juillet, l’or fait mieux que le CAC 40, qui ne s’est apprécié que de 1.61% hors dividendes. Un décalage

logique étant données les inquiétudes sur l’inflation, le variant delta et les nouvelles règlementations chinoises qui ont perturbé les marchés. Néanmoins, sur 2021, l’indice parisien progresse de 19.12% devançant très nettement le métal jaune.

Comment est fixé le cours de l’or ?

 

L’or résistant au variant delta ?

En 2020, le cours de l’or s’était bien comporté (+13% en euros) alors que la pandémie faisait rage. A l’heure ou le variant delta se propage rapidement, semblant déjouer le rempart de la vaccination, l’inquiétude sur de possibles implications économiques se propagent elles-aussi. Comment se comporterait alors le métal jaune ?

C’est la question que s’est posée le World Gold Council et Oxford Economics dans leur dernière note de conjoncture. Les analyses quantitatives, basées sur des simulations historiques, montrent que la valorisation de l’or augmenterait de 11.5% en 2021 en cas d’impact important des nouveaux variants. A l’inverse, la valeur de l’or ne progresserait que de 1% sur l’année si le scénario dominant était celui d’un boom de la consommation.

Si les auteurs insistent, à raison, pour ne pas considérer ces chiffres comme des prévisions, cette analyse met en lumière le caractère défensif du métal jaune.

Inflation : persistante ou temporaire ?

Au mois de juillet, le débat autour de l’inflation a continué d’agiter les experts et analystes, alimenté par plusieurs chiffres préoccupants. Aux Etats-Unis, l’inflation a atteint 5.4% en juin. Hors énergie et alimentation, la hausse des prix atteint son plus haut niveau depuis 1991. En Europe, l’indice des prix a franchi la barre des 2%, tandis que l’indice des prix à la production (qui reflète la hausse des couts pour les entreprises) progresse de plus de 10% sur un an, un niveau qu’il n’avait plus atteint depuis le début des années 80.

Ces hausses de prix, qualifiées de temporaires par les autorités, commencent à durer…or et taux d'intérêts réels USD

Conséquence directe : les taux d’intérêts réels (taux 10 ans gouvernementaux – taux d’inflation) sont récemment revenus à leur plus bas historique aux Etats-Unis (-1.15%) et ont plongé en zone Euro (-2%). Taux réels et cours de l’or évoluent généralement en sens inverse. Avec des taux réels inférieurs aux niveaux de l’été 2020, lorsque le cours de l’or battait des records, et il est surprenant que le métal jaune n’en profite pas davantage.

 

Le chiffre du mois : +69%

C’est la hausse de la demande chinoise d’or au 1er semestre par rapport à l’an dernier, selon la China Gold Association, relayé par Reuters. Le pays a ainsi consommé 547 tonnes d’or, tiré par la demande bijoutière qui rebondit à la faveur de plusieurs jours fériés et d’une base faible en 2020. De son coté, la production chinoise a décliné de 10% sur le semestre, en raison d’arrêts pour inspections de sécurité de certaines mines.

 

Le tour de vis règlementaire en Chine

A la surprise de beaucoup, le Parti Communiste Chinois de Xi Jinping a donné en juillet un tour de vis règlementaire clairement destiné à renforcer la sécurité nationale et assoir la stabilité sociale. Dans le collimateur : les géants du numérique et les plateformes, souvent accusé de pratiques anticoncurrentielles. Après Alibaba en novembre qui s’était vu interdire l’introduction en bourse de sa filiale financière et infligé une amende record, Tencent a dû renoncer à l’exclusivité de certains labels de musique qu’il diffuse en streaming.

Les entreprises technologiques chinoises ayant plus d’un million d’utilisateurs devront dorénavant passer un audit de sécurité si elles veulent s’introduire en bourse à l’étranger. DiDi, le Uber chinois, introduit à la bourse américaine quelques jours auparavant, s’est vu retiré de tous les app stores.

Meituan, le géant de livraison de repas a été sommé d’améliorer les conditions financières de ses livreurs.  Autre secteur impacté : l’éducation privée à qui on a demandé de ne plus réaliser de profits, au détriment de la classe moyenne…

Ce changement de paradigme a entrainé une mini-crise boursière, certaines sociétés perdant plus de 30% en quelques jours. Une surprise qui interroge la communauté financière, et crée un facteur d’incertitude à surveiller.

 

Avertissement :

Le cours de l’or peut varier significativement à la hausse ou à la baisse. Les informations contenues dans ce document ne constituent pas une recommandation d’investissement et le lecteur est invité à prendre conseil auprès de professionnels pour la gestion de son épargne.

Retour
Diplômé de l’EDHEC Business School en 2005, Laurent SCHWARTZ intègre le cabinet d’audit ERNST & YOUNG en 2005 où il travaille pendant 4 ans. Parallèlement, il travaille au sein de l’entreprise familiale créée en 1976 à Strasbourg. Fort de cette expérience et du savoir-faire développé durant ces 40 dernières années, Laurent procède à la refonte du site Internet Gold.fr dédié à l’achat d'or et la vente d’or (pièces, lingots, ...) qui connaîtra un franc succès dès son démarrage en 2008. Il décide alors de développer un réseau de concessions exclusives: Le Comptoir National de l’Or. Il assure désormais le pilotage stratégique du 1er réseau de France qui compte aujourd’hui pas loin de 60 agences réparties dans toute la France et depuis peu en Allemagne (Breisach). Le Comptoir National de l’Or se positionne aujourd’hui comme le leader incontournable sur le marché de l’Or et des métaux précieux en France.
Sur le même thème

Le Comptoir National de l’Or dans la presse

TF1 M6 Le Parisien France 5 Le Monde RTL Les Echos
Venez découvrir notre application mobile
image/svg+xml
Nous contacterContactNous appelerAppelPrendre rendez-vousRDVTrouver un comptoirComptoir