займы с плохой кредитной историей

Spécial Investissement : Comparaison entre l’achat d’or et l’immobilier

Confirmé par notre enquête exclusive de juin 2017, l’or est pour les Français le second placement le plus sûr après l’immobilier. Ces deux investissements possèdent de réels points communs ainsi que d’indéniables spécificités. Notre comparaison entre l’or et l’immobilier ne vise donc pas à opposer les deux placements préférés des Français, mais à mieux évaluer les atouts et faiblesses de chacun d’entre eux.

3000 tonnes d’or et 65 % de propriétaires

Une étude IPSOS réalisée en 2014 révèle que 3 000 tonnes d’or sont détenues par les ménages français, soit plus que la réserve de la Banque de France qui se monte à 2436 tonnes. Au cours actuel, cette quantité de métal jaune représente environ 105 milliards d’euros, ce qui fait des Français un des champions de l’épargne en or. En comparaison des propriétaires immobiliers, le sondage que nous avions commandé à BVA en 2013 indiquait que 25,4 % était détenteur d’or.

Dans sa dernière mise à jour de mars 2017, Eurostat classe la France à la 25e place du nombre de propriétaires immobiliers avec 65 %, loin derrière les pays de l’Est comme la Roumanie (95,6%) ou la Hongrie (89,6%), mais devant l’Allemagne (52,6 %) et le Danemark (63%).

Qu’il s’agisse d’or ou d’immobilier, sa possession est soit le résultat d’un achat direct, d’une transmission ou d’un héritage.

La loi de l’offre et de la demande

Comme pour l’or, les variations du prix de l’immobilier sont essentiellement liées à l’offre et à la demande. Une différence notable est toutefois que le prix de l’immobilier au m² est étroitement lié à la situation géographique :

• Prix moyen du m² pour un appartement à Paris : 8 790 €

• Prix moyen du m² pour un appartement à Nîmes : 1 697 €

Le cours de l’or est lui quasiment uniforme tant au niveau national qu’international, ce qui permet une estimation plus facile. S’ajoutent les aspects liés à la fiscalité locale qui varient sensiblement entre les villes et les départements.

Quelle rentabilité attendre de ces deux placements ?

Alors que la rentabilité d’un investissement dans l’or est aisée à calculer, il en est tout autrement en immobilier. De nombreux paramètres entrent en compte suivant le type de bien (résidence principale, secondaire, immobilier locatif…). Certains spécialistes comme Meilleurtaux.com ont toutefois publié des analyses sur ce sujet. Il s’agit dans cet exemple d’un investissement de 50 000 € sur 10 ans lancé en 2005 :

• L’immobilier arrive en tête avec un rendement annuel moyen de 14 %

• L’or prend la seconde place avec 12 %

• Le CAC40 monte sur la troisième marche du podium avec 6 %

On comprend dès lors l’intérêt des Français pour les deux premiers qui en plus d’offrir la sécurité ajoutent la rentabilité.

Disponibilité de son investissement

Un point où la supériorité d’un bien immobilier est incontestable est d’être propriétaire de son lieu de résidence. La contrepartie est qu’un bien immobilier ne se délocalise pas sans le vendre et ne peut que difficilement se fractionner.

L’or présente cet avantage d’être aisément déplaçable tout en conservant sa valeur, quel que soit la région ou le pays. En cas de besoin, vendre une partie de son or ne présente aucune difficulté et se réalise très rapidement, que ce soit en ligne ou auprès de nos nombreuses agences.

La vente d’un bien immobilier demande pour sa part un minimum de deux à trois mois avant de trouver un acheteur, ces délais s’allongeant avec les démarches administratives et le temps nécessaire à l’acheteur pour obtenir son financement.

Les frais et taxes dans le cadre d’une vente

Lors de la vente d’un bien immobilier, la plus-value réelle se retrouve amputée par divers frais et taxes :

• Frais d’agence ou d’annonces

• Mainlevée d’hypothèque

• Frais éventuels pour remboursement anticipé du crédit

• Imposition des plus-values (de 19 à 25 % suivant le montant de la plus-value)

Comme vous le savez peut-être déjà, la loi de Finances 2018 augmente la taxe forfaitaire sur les métaux précieux qui passe de 10,5 à 11,5 % en intégrant les 0,5 % de CRDS. Concernant les bijoux précieux, la taxe reste au taux précédent, soit 6 % + 0,5 % de CRDS et ne s’applique qu’à une vente supérieure à 5000 €. N’hésitez pas à vous rendre dans une agence Comptoir National de l’Or pour plus d’information.

Pour conclure, il apparaît que l’or et l’immobilier sont principalement complémentaires, ce bien plus que « concurrents ». Être propriétaire de sa maison offre de nombreux avantages pour soi et sa famille, ce en supplément de l’aspect purement financier. Posséder de l’or en pièces ou lingots est une manière efficace de sécuriser ce patrimoine immobilier en évitant de devoir s’en séparer en cas de problème de santé, de perte d’emploi ou pour financer les études de ses enfants. Ainsi associés, l’or est l’immobilier constituent un socle solide pour affronter le présent et l’avenir.

Cet article parle de

Vous pouvez aussi être intéressé par

Retour

par Comptoir National de l'Or

Notre rédaction est constituée de membres experts dans les métiers de l'économie et la gestion, des Responsables d'agence Comptoir National de l'Or, des analystes financiers qui publient régulièrement des études sur les politiques des banques centrales, le cours de l'or, la situation en zone euro et l'impact de la stratégie monétaire de la FED. Notre équipe scrute également une information plus généraliste à la recherche d'actualité "pépite" à vous partager. Depuis 5 ans, nous avons publié un peu plus de 4000 articles qui s'adressent à un public large et varié ayant pour objectif de satisfaire votre curiosité et de partager avec vous une certaine fascination pour le métal jaune.
Recherche
Nos auteurs
Archives
Articles populaires