Le conseil d’administration de TESLA approuve (aussi) l’achat d’or physique

Le conseil d’administration de TESLA approuve (aussi) l’achat d’or physique.

L’envolée récente du bitcoin a été initiée par l’annonce de TESLA, dans son rapport annuel, de l’achat de la crypto-monnaie. La nouvelle a fait sensation, comme à peu près tout ce qui touche de près ou de loin le pionnier et gourou Elon Musk. Néanmoins, un chapitre du rapport annuel est passé relativement inaperçu, celui qui autorise, en plus du bitcoin, l’achat de métal jaune : « En Janvier 2021, nous avons actualisé notre politique d’investissement pour avoir plus de flexibilité à diversifier et maximiser le rendement sur notre cash […]. Parmi ces prescriptions, dument approuvés par le comité d’Audit et le Conseil d’Administration, nous pouvons investir une partie de ces liquidités dans certains actifs de réserve alternatifs, y compris les actifs digitaux, les lingots d’or, les fonds cotés en or, et d’autres actifs à définir. » * En prenant cette résolution, la société dirigée par Elon Musk indique clairement sa méfiance envers le dollar et exprime ses doutes quant à la capacité de celui-ci à être une réserve de valeur. Une propriété, a contrario, que le conseil d’administration reconnait à l’or et aux actifs digitaux. Néanmoins, pour les cryptomonnaies le rapport annuel consacre ensuite 3 paragraphes à détailler les risques, incertitudes et problèmes de sécurité liés à ces investissements. Il est donc possible que le conseil d’administration considère l’or comme un moyen de réduire le risque lié au crypto, en associant les deux. Une diversification grâce à la décorrélation entre les deux actifs, qui en ferait non plus des concurrents, mais des actifs complémentaires. *  1er paragraphe, page 23 du rapport annuel 10-K soumis par Tesla à la SEC (Securities and Exchange Commission), traduit par nos soins. Lien vers le rapport (en anglais)

Retour
Diplômé de l’EDHEC Business School en 2005, Laurent SCHWARTZ intègre le cabinet d’audit ERNST & YOUNG en 2005 où il travaille pendant 4 ans. Parallèlement, il travaille au sein de l’entreprise familiale créée en 1976 à Strasbourg. Fort de cette expérience et du savoir-faire développé durant ces 40 dernières années, Laurent procède à la refonte du site Internet Gold.fr dédié à l’achat d'or et la vente d’or (pièces, lingots, ...) qui connaîtra un franc succès dès son démarrage en 2008. Il décide alors de développer un réseau de concessions exclusives: Le Comptoir National de l’Or. Il assure désormais le pilotage stratégique du 1er réseau de France qui compte aujourd’hui pas loin de 60 agences réparties dans toute la France et depuis peu en Allemagne (Breisach). Le Comptoir National de l’Or se positionne aujourd’hui comme le leader incontournable sur le marché de l’Or et des métaux précieux en France.
Sur le même thème

Trouvez votre comptoir le plus proche

Le Comptoir National de l’Or dans la presse

TF1 M6 Le Parisien France 5 Le Monde RTL Les Echos
Venez découvrir notre application mobile
image/svg+xml
Nous contacterContactNous appelerAppelPrendre rendez-vousRDVTrouver un comptoirComptoir