Flash infos | — 15/10/2018 — Aucun commentaire

Minières : une fusion pour masquer les problèmes ?

Minières : une fusion pour masquer les problèmes ?

Fin septembre, Barrick Gold et Randgold Resources, respectivement 1er et 17ème producteurs mondiaux, ont annoncé leur fusion. La nouvelle est de nature à raviver un secteur minier en pleine dépression : les 2 titres, mais aussi d’autres du secteur, perdaient environ 30% en bourse avant l’annonce. Chose rare avec les fusions, les 2 titres se sont appréciés suite à l’annonce.

Le mal qui ronge le secteur minier depuis des années est de nature géologique : la diminution constante des concentrations en or des agrégats extraits. Un phénomène logique, à mesure que les meilleurs sites sont exploités. Pour accentuer le problème, les difficultés du secteur ont entrainé une course à la réduction des coûts, et donc des dépenses d’exploration qui permettent pourtant de trouver de nouveaux sites prometteurs et reconstituer ainsi les réserves.

Si la fusion est une bonne nouvelle pour le secteur à court terme, il n’est donc pas acquis que la taille soit le seul levier pour relever ces défis de moyen à long terme. Affaire à suivre…

Cet article parle de

Vous pouvez aussi être intéressé par

Retour

par Nicolas Compard

Nicolas Compard, (Chartered Financial Analyst) Au cours de sa carrière, Nicolas a occupé plusieurs fonctions clés aux sein d’investisseurs institutionnels, notamment à la Caisse de pension du CERN. Analyste, gérant des risques et gérant de portefeuille, il a notamment eu la responsabilité pendant 4 ans d’un portefeuille de matières premières de plusieurs dizaines de millions d’euros. Passionné d’économie et de finance, il poursuit aujourd’hui son travail d’analyse de manière indépendante. Diplômé de l’Edhec, Nicolas est aussi détenteur du certificat de Chartered Financial Analyst® délivrée par le CFA Institute.
Recherche
Nos auteurs
Archives
Articles populaires