займы с плохой кредитной историей

Chine et Taiwan, quand une tension en remplace une autre en Asie

Chine et Taiwan, quand une tension en remplace une autre en Asie

Alors que les tensions avec la Corée du Nord semblent s’apaiser, c’est celle tout aussi historique entre Taiwan et la Chine qui se retrouve étrangement réactualisée. Les négociations commerciales à venir entre les deux superpuissances ne sont évidemment pas étrangères à ce regain de tension entre les deux rives de l’ancien détroit de Formose.

Investissement de précaution par excellence, l’or a pris 0,55 % sur 1 mois. Cette hausse modérée reflète la prise en compte des frictions commerciales à venir entre Chine et États-Unis. Que vient faire Taiwan entre ces deux gigantesques puissances et quel est le niveau de risque de voir les tensions augmenter entre les deux voisins ?

Rappel des épisodes précédents

Les mois de mars et avril 2018 ont été riches d’évènements avec une alternance de tensions en hausse et d’apaisements apparents. Rien n’est toutefois réellement nouveau dans cette série mettant en scène les États-Unis et la Chine dans les premiers rôles, la Corée du Nord et celle du Sud, Taiwan venant compléter ce casting.

• 16 mars : le Congrès américain adopte le Taiwan Travel Act autorisant les échanges de haut niveau entre les membres des gouvernements américain et taiwanais. L’irritation des dirigeants chinois se traduit par une mise en garde du président Xi Jinping contre toute velléité d’indépendance déclarée.

• 22 mars : Le président Trump annonce la mise en place de nouvelles taxes sur les importations chinoises. Montant estimé des taxes supplémentaires : 60 milliards de dollars.

• 28 mars : à la surprise de nombreux experts et observateurs, le président Nord-Coréen Kim Jong-un est officiellement reçu à Pékin par son homologue chinois.

• 2 avril : les autorités chinoises répliquent par des mesures relativement modérées portant sur la taxation supplémentaire de produits importés des États-Unis. Montant : environ 3 milliards de dollars.

• 26 avril : rencontre hautement symbolique entre le président sud-coréen Moon Jae-in et celui Nord-Coréen.

Le décor est en place, les négociations commerciales peuvent commencer

Ces deux derniers mois, les dirigeants américains et chinois nous ont offert une magnifique leçon de géopolitique sur fond de préparation à d’âpres négociations commerciales.

Le risque d’aggravation des tensions entre la Chine et Taiwan ? Quasi nulles, et ce pour diverses raisons.

Le décor est en place, les négociations commerciales peuvent commencerConcernant l’axe Chine-Taiwan, ce sont près de 100 000 entreprises taiwanaises qui ont investi sur le continent. Ces investissements portent sur l’ensemble des secteurs de l’économie allant de l’industrie au tourisme en passant par le tourisme.

Des tensions aggravées entre Chine et Taiwan ne bénéficieraient donc à aucun des camps. L’économie taiwanaise serait toutefois la plus touchée, ce qui imposerait une intervention financière massive de la part des États-Unis, ce qui ne serait pas sans alourdir une dette déjà gigantesque. D’autre part, un conflit ouvert entrainerait la fermeture de nombreuses usines chinoises dirigées par des Taiwanais. L’impact serait alors énorme au niveau de l’économie mondiale et en particulier dans le domaine des hautes technologies.

Bien évidemment, les administrations américaines et chinoises connaissent parfaitement ces risques réciproques. Comme cela a été le cas à de multiples reprises, la tension entre Taiwan et la Chine va logiquement s’apaiser en se traduisant par un statuquo de la situation précédente.

Plus incertain est l’avenir des relations entre les deux Corées, avec encore la Chine et les États-Unis aux commandes. La Corée du Nord est en effet considérée par la Chine comme un pays « tampon » avec les bases militaires américaines implantées en Corée du Sud.

Faute d’autre choix, les négociations commerciales entre la Chine et les États-Unis vont aboutir à un accord qui satisfera les deux parties. Resteront les pions taiwanais et coréens à la merci d’une nouvelle montée de fièvre plus ou moins prévisible et programmée.

Cet article parle de

Retour

par Comptoir National de l'Or

Notre rédaction est constituée de membres experts dans les métiers de l'économie et la gestion, des Responsables d'agence Comptoir National de l'Or, des analystes financiers qui publient régulièrement des études sur les politiques des banques centrales, le cours de l'or, la situation en zone euro et l'impact de la stratégie monétaire de la FED. Notre équipe scrute également une information plus généraliste à la recherche d'actualité "pépite" à vous partager. Depuis 5 ans, nous avons publié un peu plus de 4000 articles qui s'adressent à un public large et varié ayant pour objectif de satisfaire votre curiosité et de partager avec vous une certaine fascination pour le métal jaune.
Recherche
Nos auteurs
Archives
Articles populaires