Les risques bien réels d’une remontée des taux d’intérêt

Les risques bien réels d'une remontée des taux d'intérêt
La hausse de l’inflation constatée aux États-Unis commence à inquiéter bon nombre d’investisseurs. Une des raisons de cette inquiétude tient au fait que face à cette situation, Jay Powell, le nouveau patron de la FED, pourrait être tenté d’augmenter les taux d’intérêt. Avec des taux d’intérêt artificiellement bas, la Banque Centrale Européenne va se retrouver rapidement sous pression, ce même si elle a réaffirmé sa volonté de protéger le coût du crédit jusqu’en 2018.

L’alerte lancée par l’agence de notation S&P Global

L’alerte lancée par l’agence de notation S&P GlobalC’est Jean-Michel Six, chef économiste de S&P pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique, qui a souligné en début d’année les risques à venir qui pesaient sur l’économie mondiale.

Avec les effets à venir du paquet fiscal récemment voté par le Congrès, équivalant à 0,8 % du PIB américain, les investisseurs sont de plus en plus nombreux à parier sur une hausse brutale des taux. Mécaniquement, cette hausse des taux va attirer les investisseurs. Le risque est un transfert au détriment des pays émergents dont la santé financière est loin d’être florissante après quelques années d’euphorie.

De plus, cette hausse brutale risque d’être fatale pour de nombreuses entreprises américaines au bord du gouffre et qui s’en sortent pour l’instant en se finançant à des taux très bas sur le marché de la dette. S’ensuivra alors un lot important de faillites et de pertes d’emplois.

Scénario impossible ? Le chef économiste explique que c’est une situation identique qui a causé la crise des marchés obligataires en 1994 après la fin de la période du crédit pas cher. C’est cette fin du crédit bon marché qui a entrainé les bourses asiatiques en 1997.

Une politique monétaire durcie dès la fin de 2018

Une politique monétaire durcie dès la fin de 2018En cas de hausse notable des taux américains, la BCE n’aura d’autre choix que de suivre la tendance. Les experts de la banque centrale européenne planchent déjà sur cette hypothèse. Lors de sa dernière réunion, la BCE a confirmé son soutien au crédit bon marché jusqu’en septembre 2018 en parallèle d’une hausse progressive. L’augmentation des taux sera par contre bien plus marquée en 2019.

Le premier secteur concerné par une hausse des taux du crédit sera l’immobilier, ce d’autant plus que les aides de l’État sont devenues bien plus sélectives. En cas de hausse du crédit, ce sont les classes sociales les moins aisées et les jeunes qui seront les plus touchés, ce d’autant plus que l’immobilier est cher.

Pour certains, il ne sera dès lors plus envisageable de devenir propriétaire. Pour une partie, les sommes initialement prévues pour le remboursement peuvent se retrouver injectées dans l’économie quotidienne, ce qui ne peut qu’induire une hausse des prix et donc de l’inflation.

Au cas où ce phénomène se généraliserait dans les plus grands pays européens, la BCE n’aura d’autre choix que d’augmenter ses taux d’intérêt. Les banques pour leur part n’auront d’autre solution que de resserrer les conditions du crédit.

L’or physique en prévention d’une prochaine tempête

L’or physique en prévention d’une prochaine tempêteLa hausse des taux de la FED, puis ceux de la BCE vont logiquement entraîner le désengagement sur l’or physique de la part de certains investisseurs. Le cours devrait alors relativement baisser dans les mois à venir.

Acheter du métal jaune durant cette période se présente comme un placement attractif avant la tempête qui s’annonce. Si elle ne se produit pas, les risques pour les investisseurs dans l’Or seront plus que limités en ayant bénéficié des opportunités du moment.

En savoir plus sur l’achat d’or.

Cet article parle de

Vous pouvez aussi être intéressé par

Retour

par Comptoir National de l'Or

Notre rédaction est constituée de membres experts dans les métiers de l'économie et la gestion, des Responsables d'agence Comptoir National de l'Or, des analystes financiers qui publient régulièrement des études sur les politiques des banques centrales, le cours de l'or, la situation en zone euro et l'impact de la stratégie monétaire de la FED. Notre équipe scrute également une information plus généraliste à la recherche d'actualité "pépite" à vous partager. Depuis 5 ans, nous avons publié un peu plus de 4000 articles qui s'adressent à un public large et varié ayant pour objectif de satisfaire votre curiosité et de partager avec vous une certaine fascination pour le métal jaune.
Recherche
Nos auteurs
Archives
Articles populaires