Euro contre dollar, qui gagnera la guerre de la baisse ?

Guerre des monnaies : Euro contre dollar

Dans un passé relativement récent, un pays qui possédait une monnaie forte bénéficiait de la confiance des investisseurs. Depuis quelques années, les plus grandes puissances économiques ont instauré un autre système monétaire reposant sur une sous-évaluation chronique de leurs monnaies. Le nombre de participants ne cessant d’augmenter, c’est une véritable guerre des monnaies à laquelle nous assistons. Qui la gagnera ? Difficile à dire, mais sûrement pas les habitants lambda des pays concernés.

La guerre des monnaies, une gigantesque partie de poker menteur

La stratégie commune à de nombreux pays participant à la guerre des monnaies est la suivante :

« La faiblesse d’une monnaie doit en principe favoriser les exportations face à la concurrence des autres pays. Suivant ce même raisonnement, les produits importés coûtant plus cher, les consommateurs sont logiquement incités à consommer “local”.

Ce système n’est toutefois viable qu’à la condition que la dévaluation de la monnaie soit unilatérale, ou du moins limitée à un petit nombre de pays. Dans l’hypothèse où les pays commercialement concurrents réalisent la même opération, le bénéfice est alors nul. La seule porte de sortie est dès lors de procéder à une nouvelle dévaluation qui aura un effet limité dans le temps, les autres pays en faisant de même.

C’est à cette partie de poker menteur que nous assistons depuis quelques années avec comme combattants principaux : les États-Unis, la Chine, l’Europe et depuis peu le Japon. À noter que le combat de cette dernière est sensiblement différent puisqu’il s’agit prioritairement de préserver le pouvoir d’achat et de limiter la dette publique et l’inflation, ce qui est totalement accessoire pour des pays comme la Chine ou les États-Unis.

Un bras de fer inévitable entre Euro et Dollar

Un bras de fer inévitable entre Euro et Dollar La baisse du Dollar face à l’Euro constatée depuis quelques semaines risque fort de donner le départ d’une nouvelle bataille de la guerre des monnaies. Or, il n’y a que très peu de chances que l’Europe en sorte vainqueur. Une des raisons est la position toujours ambiguë de la Chine dans le domaine du commerce international en général et celui de la monnaie en particulier.

Historiquement ancrée au cours du dollar, la monnaie chinoise est passée de 7,2 ¥ pour 1 Euro en janvier 2017 à 7,80 ¥ 12 mois plus tard. Mécaniquement, les importations chinoises en Europe sont ainsi moins coûteuses, ce qui n’était pas réellement l’objectif de la dévaluation de l’Euro fin 2014.

Dans ces conditions, la Banque Centrale européenne n’aura d’autre choix que de procéder à plus ou moins long terme à une nouvelle dévaluation de l’Euro, évidemment suivie d’une opération équivalente du côté américain.

Un risque de conflit international souligné par une hausse de l’or

Dans cette opposition monétaire, les grandes puissances n’ont pas grand-chose à craindre en ayant économiquement besoin les unes des autres. Le risque est nettement plus élevé avec les pays tiers, d’où un risque de conflit international avec une possible dérive vers une confrontation armée.

Face à une telle situation, l’or physique ne peut qu’attirer bon nombre d’investisseurs. Il ne faut pas s’attendre à une forte envolée sur une courte durée, la progression étant liée aux tensions ambiantes et pas toujours médiatisées. Il a en a été ainsi lors des crises précédentes comme en 2008 avec les subprimes ou en 2010 lors de l’éclatement de la bulle Internet. C’est ainsi que dès 2006, le cours de l’or a progressivement atteint des sommets en couvrant ces deux crises financières majeures.

Cet article parle de

Vous pouvez aussi être intéressé par

Retour

par Comptoir National de l'Or

Notre rédaction est constituée de membres experts dans les métiers de l'économie et la gestion, des Responsables d'agence Comptoir National de l'Or, des analystes financiers qui publient régulièrement des études sur les politiques des banques centrales, le cours de l'or, la situation en zone euro et l'impact de la stratégie monétaire de la FED. Notre équipe scrute également une information plus généraliste à la recherche d'actualité "pépite" à vous partager. Depuis 5 ans, nous avons publié un peu plus de 4000 articles qui s'adressent à un public large et varié ayant pour objectif de satisfaire votre curiosité et de partager avec vous une certaine fascination pour le métal jaune.
Recherche
Nos auteurs
Archives
Articles populaires