Shutdown aux Etats-Unis, quelles conséquences sur le cours de l’or ?

shut-dow-quelle-consequence-cours-or Le shutdown qui a marqué le premier anniversaire de Donald Trump à la Maison-Blanche n’a duré que 48 heures étalé sur un week-end. Si cette période de fermeture de l’administration fédérale n’a eu que peu d’effets sur les marchés financiers, c’est tout d’abord parce qu’il s’agissait de la 19e procédure du genre depuis 1977. L’or pour sa part s’est tenu à l’écart de cette relative agitation en se limitant à une hausse du cours de 0,23 % entre le 18 et le 22 janvier.

Qu’est-ce qu’un shutdown ?

Prévue par la constitution américaine, cette fermeture des administrations fédérales « non essentielles » intervient suite à l’absence de majorité lors du vote du budget au Congrès. Les fonctionnaires concernés cessent alors leurs activités tant qu’un accord n’est pas conclu. Chaque origine d’un shutdown est due à des raisons différentes, mais possède pour point commun le vote d’un budget additionnel ayant pour effet de dépasser le plafond initialement prévu. Bien qu’il s’agisse d’une forme de contestation politique de la part d’une partie du Congrès, chaque shutdown s’accompagne d’un coût pour les entreprises privées américaines. L’interruption de deux semaines intervenue en 2013 lors du premier mandat de Barack Obama a ainsi entraîné une perte de production estimée entre 1,6 et 4,8 milliards d’euros.

La spirale infernale de la dette américaine

La fin du dernier shutdown en date s’accompagne d’un sursis fixé au 8 février voté par la Chambre des représentants et le Sénat. D’ici là, un accord sur le problème sur le sort des clandestins arrivés mineurs aux États-Unis devra être trouvé afin d’éviter un nouvel affrontement entre Républicains et Démocrates. Si cette entente provisoire ne fait aucun doute, le problème principal demeure avec une dette publique ayant les 20 000 milliards de dollars en septembre 2017. Plus que le montant vertigineux de la dette, c’est son inexorable hausse qui inquiète les investisseurs et gouvernements du monde entier. S’ajoute à cette inquiétude l’endettement des ménages américains estimé à plus de 21 000 milliards. Il y a quelques mois, Larry Summers, ancien secrétaire au Trésor se demandait combien de temps les États-Unis pourraient conserver leur leadership planétaire tout en étant le plus gros emprunteur du monde. Emprunter en permanence aux Chinois tout en demandant à la banque centrale de créer de la monnaie de plus en plus virtuelle ne peut pas durer éternellement.

La Chine anticipe la chute sans vouloir l’accélérer

Reste à savoir quand et qui donnera l’ordre de mettre fin à ce traitement d’assistance à un malade qui pour sa part ne semble pas s’inquiéter de son état réel. On pense bien sûr à la Chine qui prendrait ainsi la place des États-Unis sur la scène internationale d’un point de vue économique et politique. Cette hypothèse est toutefois peu probable en allant à l’inverse de ses intérêts. Inutile en effet d’accélérer la descente aux enfers des États-Unis, ce qui aurait pour conséquence d’entraîner une crise mondiale d’une ampleur jamais vue et dont l’économie chinoise serait une des grandes perdantes. Pendant que les pays occidentaux jouent à se faire peur, la Chine prépare depuis quelques années un atterrissage en douceur en tissant une toile s’apparentant à un parachute doré. Celle-ci se tisse en effet au travers de la multiplication d’accords d’échanges de matières premières reposant sur la valeur cette fois bien réelle de l’or physique. Si la plupart des experts envisagent sérieusement la possibilité d’une nouvelle crise financière, peu nombreux sont ceux capables de fixer la date d’une remise à l’heure des pendules économiques mondiales. Comme dans toute crise d’envergure, l’or jouera son rôle privilégié de refuge pour les investisseurs.

Cet article parle de

Vous pouvez aussi être intéressé par

Retour

par Comptoir National de l'Or

Notre rédaction est constituée de membres experts dans les métiers de l'économie et la gestion, des Responsables d'agence Comptoir National de l'Or, des analystes financiers qui publient régulièrement des études sur les politiques des banques centrales, le cours de l'or, la situation en zone euro et l'impact de la stratégie monétaire de la FED. Notre équipe scrute également une information plus généraliste à la recherche d'actualité "pépite" à vous partager. Depuis 5 ans, nous avons publié un peu plus de 4000 articles qui s'adressent à un public large et varié ayant pour objectif de satisfaire votre curiosité et de partager avec vous une certaine fascination pour le métal jaune.
Recherche
Nos auteurs
Archives
Articles populaires