займы с плохой кредитной историей

Le cours de l’or a de beaux jours devant lui

Le taux d’inflation, le cours des matières premières, le cours du pétrole, l’indice CRB Plusieurs moyens existent pour mesurer le taux d’inflation. On peut par exemple se fier aux données officielles du gouvernement mais ces dernières se montrent dans la plupart du temps tronquées et complètement déconnectées de la situation économique réelle. Ainsi, l’indice américain des prix à la consommation (CPI) a atteint un niveau très bas entre 2015 et 2016. Aujourd’hui il arrive à se maintenir à 2%. Si on se fie aux chiffres publiés par ShadowStats, l’inflation américaine réelle est plus proche de 6% que des 2 % communiqué par le gouvernement. Par ailleurs, il existe de meilleurs indicateurs sérieux pour l’inflation qui ne peuvent être manipulés. L’indicateur du Commodities Research Bureau (CRB) a chuté de 50%, en passant de 320 à 160 entre les années 2014 et 2016. Il s’agit d’un niveau très bas qui n’a pourtant pas empêché le CRB de grimper à 15%. Le GSCI, l’indice relatif aux matières premières du S&P, est étroitement lié à l’énergie. Il reflète une tendance inflationniste encore plus importante avec une augmentation de 43% depuis le mois de janvier 2016. Le pétrole est aussi un important indicateur d’inflation. Le pétrole Brent a atteint son niveau le plus bas à 27 dollars durant le mois de janvier 2016 et affiche maintenant un niveau à 56 dollars le baril, soit une augmentation de 107%. Que l’on se fie au CPI, aux divers indices de matières premières ou du pétrole, la tendance inflationniste est claire. Ces indices ont tous atteint leurs plus bas niveaux au début de l’année 2016, et sont probablement amenés à augmenter de manière significative jusqu’à atteindre l’hyperinflation. Le cours du dollar Le dollar américain est en train de subir une forte tendance baissière depuis 1971. A cette époque, le président Nixon a mit fin à l’adossement du dollar à l’or. Cette décision a provoqué l’anéantissement du système financier mondial et de l’économie américaine. Les conséquences de cette initiative ont été l’effondrement total du dollar américain et la mise en place d’un système financier uniquement basé sur la dette. La principale raison pour laquelle le dollar existe toujours est le système du pétrodollar. Rappelons qu’en 1974, le gouvernement de Nixon s’est entendu avec l’Arabie saoudite pour qu’elle vende son pétrole exclusivement en dollars et qu’elle investisse ses profits dans les bons du Trésor américain et l’économie américaine. De plus, l’Arabie saoudite bénéficie de la possibilité d’acheter des armes et de recevoir la protection de l’armée américaine. Cette entente a créé une demande extrêmement importante pour le dollar américain. Cet avantage pourrait bientôt disparaître avec la Chine et la Russie qui offrent une alternative au pétrole négocié en dollars. Cela mènera aussi l’abandon total du dollar. Malgré le pétrodollar, le dollar américain a connu une chute par rapport aux autres devises et ce depuis 1971. Ainsi, comparé au franc suisse, le dollar a perdu 78%. Le rapport deutschmark/euro a grimpé de 123% par rapport dollar.

Cet article parle de

Retour

par Comptoir National de l'Or

Notre rédaction est constituée de membres experts dans les métiers de l'économie et la gestion, des Responsables d'agence Comptoir National de l'Or, des analystes financiers qui publient régulièrement des études sur les politiques des banques centrales, le cours de l'or, la situation en zone euro et l'impact de la stratégie monétaire de la FED. Notre équipe scrute également une information plus généraliste à la recherche d'actualité "pépite" à vous partager. Depuis 5 ans, nous avons publié un peu plus de 4000 articles qui s'adressent à un public large et varié ayant pour objectif de satisfaire votre curiosité et de partager avec vous une certaine fascination pour le métal jaune.
Recherche
Nos auteurs
Archives
Articles populaires