займы с плохой кредитной историей

La pièce d’or Britania ou le Souverain anglais

La Britania ou le Souverain anglais est une pièce d’or centrale pour les personnes qui souhaitent investir dans le métal jaune. La première fois que le Souverain anglais a été frappé, c’était en 1489 suite à la demande du Roi Henry VII. La version moderne de cette pièce a quant à elle, vu le jour en 1817 et reproduisait Saint George en train d’attaquer un dragon. Convoitée par tous les collectionneurs de pièces d’or, la Britania contient 0,235421 once d’or.

Le Souverain anglais, une pièce d’or qui a beaucoup évolué

Rappelons que la version originale de cette pièce représentait Henri VII côté face, et le symbole des Tudors, la rose, côté pile. Le revers du Souverain anglais affiche aussi l’écusson royal de la cours d’Angleterre. Elle a continué à être frappée même sous le règne d’autres monarques et ce, jusqu’à la fin de celui d’Elizabeth 1er en 1603. Le nom Souverain anglais tire son origine du fait que les monarques devaient obligatoirement figurer sur toutes les pièces de monnaie en circulation. C’est aussi dans le but de montrer au reste du monde la souveraineté du royaume d’Angleterre que le Souverain anglais a été créé. A travers cette pièce, l’Angleterre voulait prouver sa suprématie face aux royaumes d’Espagne et du Portugal.

Le Souverain anglais, une œuvre en partie italienne

C’est Benedetto Pistrucci, un jeune graveur italien qui a été mandaté pour concevoir le nouveau dessin du revers de la nouvelle version du Souverain anglais. Bien que la gravure ait été quelque peu modifiée au fil des années, le dessin effectué initialement par Pistrucci reste globalement intact, ce qui traduit une volonté de la part de l’Angleterre de rendre encore hommage à la grandeur de Saint George. Le Souverain anglais a aussi connu d’autres revers essentiellement sous le règne de William IV, de Victoria, de George IV et d’Elizabeth II. L’écusson royal a aussi changé depuis sa création, jusqu’à nos jours. Au début de la Première Guerre Mondiale, les Souverains anglais ont été retirés de la circulation même si ils ont été frappés par la Monnaie Royale jusqu’en 1917. C’est à partir de 1914 que l’Angleterre délaisse le métal jaune comme unité monétaire sauf pour les rares pièces produites à l’effigie du royaume. En 1933, les Etats-Unis retirent les Britania de la circulation afin de le refondre en lingots d’or. Le fait que cette nation possède autant de Souverains anglais s’explique par les nombreux échanges commerciaux effectués avec l’Angleterre durant le 19ème siècle. La quantité de monnaie négociée entre les deux pays est alors très importante. Ce n’est qu’en 1957 que la Monnaie Royale décide de reprendre la frappe de Souverains pour :

  • Répondre à la demande émanant des collectionneurs de pièces d’or répartis un peu partout dans le monde
  • Limiter au maximum la contrefaçon émanant de pays tels que l’Italie et la Syrie qui a considérablement augmenté depuis l’arrêt de la production des Souverains anglais en 1917.

La Britania était la pièce la plus demandée durant les années 30 et 40. Pour éviter les manœuvres frauduleuses de certains vendeurs ainsi que les pièces contrefaites, il serait judicieux de faire attention à quelques aspects de la pièce tels que :

  • Le poids, la taille et l’épaisseur du Souverain anglais
  • Le toucher de la pièce : les fausses pièces disposent en général d’un toucher très velouté et de contours plus tranchants que les vrais
  • Le son de la pièce
  • Les dates de production
  • Les marques de fabrication

Cet article parle de

Vous pouvez aussi être intéressé par

Retour

par Comptoir National de l'Or

Notre rédaction est constituée de membres experts dans les métiers de l'économie et la gestion, des Responsables d'agence Comptoir National de l'Or, des analystes financiers qui publient régulièrement des études sur les politiques des banques centrales, le cours de l'or, la situation en zone euro et l'impact de la stratégie monétaire de la FED. Notre équipe scrute également une information plus généraliste à la recherche d'actualité "pépite" à vous partager. Depuis 5 ans, nous avons publié un peu plus de 4000 articles qui s'adressent à un public large et varié ayant pour objectif de satisfaire votre curiosité et de partager avec vous une certaine fascination pour le métal jaune.
Recherche
Nos auteurs
Archives
Articles populaires