Articles de presse | — 09/11/2016 — Aucun commentaire

Or : Les 1 400 dollars déjà au tournant ?

Or : Les 1 400 dollars déjà au tournant ?Avec sa traditionnelle tendance à profiter des phases de crises et/ou incertitudes, il était naturel de voir l’or rebondir presqu’immédiatement sur la tension accumulée, sur la rive américaine, depuis le début de cette période d’élections présidentielles US. Délaissant les actions jugées trop risquées, les investisseurs se sont tournés vers les valeurs refuges, dont particulièrement l’or. Raison pour laquelle le prix de l’once est passé de 1 250 dollars à plus de 1 300 dollars, en l’espace de trois séances, depuis la fin de la semaine dernière. La question qui s’impose, aujourd’hui, tourne autour de la ‘deadline’ de rallye haussier du marché de l’or.

Selon bon nombre d’économistes, deux facteurs majeurs devraient continuer à soutenir la hausse du métal jaune ; l’escalade des risques géopolitiques et le retour en force des risques inflationnistes.

Dans le volet géopolitique, le surprenant ‘Brexit’ a joué un rôle clé dans la hausse de l’or, cette année. Rappelons en effet que l’once a gagné près de 100 dollars, en l’espace de deux semaines (entre le 23 juin, date du vote britannique, et le 5 juillet), passant de 1 261 dollars à 1 356 dollars. Au total, et sur l’ensemble du second semestre, le Brexit aura contribué à la hausse annuelle de l’or (environ 20%) de 7,5%. L’autre facteur géopolitique consiste en ce que les experts aiment à appeler « l’effet Trump », et de manière plus générale, l’ensemble des élections présidentielles américaines. Pour référence, l’or a rebondi de près de 50 dollars, en l’espace d’un mois (passant de 1 254 dollars à plus de 1 300 dollars), suite au dernier scandale (l’affaire du « bus ») du candidat républicain. Ce qui constitue une contribution honorable de 3% dans la hausse globale 2016 de l’or. Ces inquiétudes sont loin d’être tassées, avec un avenir politique de la première puissance mondiale qui s’annonce aujourd’hui pour le moins incertain et inquiétant.

Côté économique, c’est l’inflation qui a surtout apporté un soutien solide à l’évolution haussière du marché de l’or. Jean-Paul Betbeze souligne en effet que, côté américain, « la croissance va vers 2%, l’inflation également vers 2% et plus, à moyen terme », rappelant que « l’idée gagne dans les marchés financiers que la Fed va augmenter ses taux en décembre, puis en 2017, mais au-dessous de sa trajectoire ‘normale’ ».

Par ailleurs, la demande mondiale d’or physique devrait également être maintenue à un niveau solide, surtout lorsqu’il s‘agit des banques centrales des pays émergeants. Le Conseil Mondial de l’Or rapporte effectivement que les banques centrales « vendaient en moyenne 500 tonnes d’or par an entre 2001 et 2009, avant de se remettre brutalement à en acheter 600 tonnes par an à partir de 2011 ». Une tendance que le groupe d’experts s’attend à voir se prolonger, d’ici l’année prochaine, ramenant, dans les mois à venir, le prix de l’once à 1 400 dollars.

Retour

par Comptoir National de l'Or

Notre rédaction est constituée de membres experts dans les métiers de l'économie et la gestion, des Responsables d'agence Comptoir National de l'Or, des analystes financiers qui publient régulièrement des études sur les politiques des banques centrales, le cours de l'or, la situation en zone euro et l'impact de la stratégie monétaire de la FED. Notre équipe scrute également une information plus généraliste à la recherche d'actualité "pépite" à vous partager. Depuis 5 ans, nous avons publié un peu plus de 4000 articles qui s'adressent à un public large et varié ayant pour objectif de satisfaire votre curiosité et de partager avec vous une certaine fascination pour le métal jaune.
Recherche
Nos auteurs
Archives
Articles populaires