Le rouble coule mais l’or est là !

La Russie vient de vivre une période monétairement cauchemardesque et pour cause ! Nous assistons en effet, à un effondrement dépassant les 60% de la valeur de sa monnaie par rapport aux principales devises depuis le début de l’année. L’Euro qui s’échange actuellement contre 86 roubles et le dollar contre 70. Il s’agit de la plus grosse chute de la devise russe depuis la crise financière de 1998, laquelle avait fortement frappé les esprits ! Alors pour tenter de sauver les meubles, la banque Russe sans plus tarder, a relevé son taux directeur, le faisant passer de 10,5% à 17% et a dépensé près de  5,9 milliards de dollars pour protéger le rouble. Cependant, ces deux principales actions n’ont hélas rien donné ! D’ailleurs Vedomosti Maxime Bouïev, professeur à la Faculté d’Economie de l’Université européenne de Saint-Pétersbourg a dit que « Si on entre dans une spirale où on a l’impression que tout va mal et que l’économie s’effondre, aucune action de la banque centrale ne stabilisera la situation ». Deux principales raisons ont conduit à cette dégringolade : Les facteurs politiques avec des sanctions financières de la part des Etats-Unis et de l’Europe, suite au conflit en Crimée et en Ukraine. Et la chute du prix du baril de pétrole, sachant que la vente de celui-ci  représentait plus de 40% des recettes budgétaires russes. En réalité, les tensions géopolitiques ont servi en quelque sorte, à faire prendre conscience au pouvoir russe, de l’urgence de diversifier les réserves internationales ! De ce fait, profitant de la baisse des prix de l’or, Poutine s’est empresse d’acquérir d’importantes quantités de lingots d’or, dans le but justement, de résister à cette guerre économique. Fin juin, les réserves d’or russes ont atteint 1094,7 tonnes, après un achat d’environ 55 tonnes au second trimestre de l’année, plaçant le pays à la sixième place mondiale devant la Chine, selon le World Gold Council. Cela va sans dire qu’au niveau du simple citoyen russe à fortiori dans ce contexte, la détention d’un volume d’or physique raisonnable, donne la possibilité de garder un certain équilibre par rapport au pouvoir d’achat et de bénéficier d’une situation confortable. Cela va sans dire également que de toute évidence, les actions et les obligations dans cet épisode de décrochage profond, s’avèrent être des choix absurdes ! L’or protège, l’or ne triche pas et l’or permet de contourner les conséquences considérables des chocs monétaires et des spéculations de toutes sortes, c’est la monnaie refuge !  Aujourd’hui c’est la devise d’un grand pays qui s’effondre. Aujourd’hui, nul ne peut se vanter de garantir une quelconque solidité dans la zone euro pour demain, et sûrement pas ceux qui pensent apercevoir le fantôme d’une croissance chancelante et qui ne cessent de dire que malgré tout, nous gardons « le cap »… !

Feriel Belhassen

Rédactrice gold.fr

(Sources : tendanceouest.com/lesechos.fr/lexpansion.lexpress.fr)

Cet article parle de

Retour
Avatar
Notre rédaction est constituée de membres experts dans les métiers de l'économie et la gestion, des Responsables d'agence Comptoir National de l'Or, des analystes financiers qui publient régulièrement des études sur les politiques des banques centrales, le cours de l'or, la situation en zone euro et l'impact de la stratégie monétaire de la FED. Notre équipe scrute également une information plus généraliste à la recherche d'actualité "pépite" à vous partager. Depuis 5 ans, nous avons publié un peu plus de 4000 articles qui s'adressent à un public large et varié ayant pour objectif de satisfaire votre curiosité et de partager avec vous une certaine fascination pour le métal jaune.

Le Comptoir National de l’Or dans la presse

TF1 M6 Le Parisien France 5 Le Monde RTL Les Echos
Venez découvrir notre application mobile
image/svg+xml