Or et fiscalité - Taxes applicables aux pièces d’or

1Taxe sur la revente
2Les avantages

En dépit d’une revalorisation de la taxe sur les plus-values, intégrée le 1er janvier 2011, les grandes lignes de l’ancien système fiscal (mis en vigueur en 2006 et relatif à la taxation des pièces d’or et, plus généralement, à l’or d’investissement) demeurent applicables.

1 | Taxe sur la revente

La taxe forfaitaire de 11,5% sur le produit de la vente des pièces d’or (en vigueur depuis 2018). Toutefois, un investisseur est en droit de choisir le régime des plus-values réelles, et ce, à condition de justifier du prix et de la date d’acquisition.

A savoir : La valeur de la taxe forfaitaire demeure la même en dépit des revalorisations intégrées au 1er janvier 2009. Autre possibilité qui demeure inchangée depuis le 1er janvier 2006 ; les vendeurs d’or «d’investissement» sont en droit d’opter pour le paiement de 36,2% sur la plus-value (valorisation depuis le 1er janvier 2018) avec une décote de 10% annuel, et ce, à partir de la troisième année de détention.

Il est donc essentiel de prouver la date et la valeur d’achat de tout or acquis.

N'hésitez pas à consulter notre calculatrice fiscale qui vous permet de déterminer les conséquences de chaque régime vous concernant.

Haut de page

2 | Les avantages

Les dispositions de la fiscalité applicable aux pièces d’or (et or d’investissement en général) offrent aux intéressés par les transactions du métal jaune en pièces, trois principaux avantages. D’abord, la liberté de choix accordé, selon la plus-value effectuée et la durée de détention pour le régime de taxation le plus intéressant (11,5% sur le capital ou 36,2% sur la plus-value).

De plus, l’acquéreur/investisseur bénéficie d’une exonération complète au bout de 22 ans (taxe dégressive de 5% chaque année, à partir de la troisième année).

Notez enfin que, dans les cas de moins value, aucun impôt ne sera infligé, et ce, quelle que soit la durée de détention.

A savoir :

Si l’investisseur opte pour la taxe forfaitaire, l’intermédiaire sera tenu de remplir un formulaire 2091 à envoyer au centre des Impôts.

Dans les cas de la taxe sur les plus-values, c’est l’acquéreur/investisseur qui doit signer le formulaire 2092. Il devra également mentionner que l’intermédiaire lui a bien donné le choix entre les deux types de taxes. Notez que le formulaire 2092 dispense de la nécessité de fournir la déclaration 2048M.

Sont exclusivement concernés par les deux taxes citées ; les résidents français et les ventes en France ou sur le territoire de la Communauté Européenne.

Haut de page

Trouver un Comptoir d'Achat et Vente d'Or
proche de chez vous

Saisissez votre code postal, votre ville ou votre région et trouvez un Comptoir pour acheter ou vendre votre Or

Actualité de l’Or et des métaux précieux

Découvrez toute l’actualité de l’Or et des métaux précieux, le cours de l’Or, les enjeux sur le marché et autres impacts dû aux politiques.

Voir plus d'actualités

Le Comptoir National de l’Or dans la presse

Venez découvrir notre application mobile
image/svg+xml
Livre blanc #02
Pièces et Lingots d'Or
"Ce qu'il faut savoir"
> J'en profite !

Pour recevoir les
meilleurs conseils de nos experts
et notre lettre d'information mensuelle :

Votre email nous permet de vous envoyer nos livres blancs ainsi que les meilleurs conseils de nos experts et notre newsletter. Vous pourrez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien présent dans l’email d’envoi de la newsletter ou en vous rendant sur votre compte.
Conformément à notre politique générale en matière de données personnelles, vous disposez d’un droit d’accès vous permettant à tout moment de connaître la nature des données collectées vous concernant, de demander leur rectification ou leur effacement. Ce droit s’exerce par simple envoi d’un email à [email protected] Pour tout savoir sur la manière dont Gold Trade gère les données personnelles, vous pouvez vous reporter à notre Charte sur les Données Personnelles.